Mes turkish eggs

V.O.Y.A.G.E. J'aime partir. Ma mère me dit toujours " Mais toi t'es toujours prêt à t'envoler, t'es un oiseau voyageur!" Et elle a raison. J'aime prendre ma valise et aller voir ailleurs comment c'est et je n'aime pas revenir à la maison. J'ai toujours envie de partir. Depuis mon premier voyage seul, à 17 ans en Angleterre, j'ai attrapé la "voyagite" aiguë. J'aime arriver dans un endroit que je ne connais pas, découvrir comment vivent les gens, me plonger dans d'autres cultures et bien sûr découvrir leur cuisine. Au départ, je m'intéressais juste aux supermarchés... mais aujourd'hui, où que j'aille, je veux goûter à tout ce que je ne connais pas et je cherche à chaque fois les marchés où j'aime me perdre. Mon rêve: faire le tour du monde! Alors que je m'envole pour une deuxième session de vacances, je repense aux pays que j'ai déjà visités (et j'avoue que je me projette aussi dans ceux que je pourrais aller voir). Quand le cuisinier se replonge dans ses souvenirs de voyage, il prépare des turkish eggs!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:
- 2 oeufs
- 2 yaourts grecs
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à café de jus de citron
- 20 g de beurre salé
- 1 cuillère à café de piment d'Espelette
- 1 pincée de chili flakes
- 8 brins de coriandre
- 1 cuillère à soupe de graines de courge (ou de noix)
- 2 pincée de sumac
- sel, poivre

Versez les yaourts dans un bol. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile, le jus de citron. Assaisonnez, mélangez et laissez reposer à température ambiante le temps de préparer le reste de la recette.

Placez le beurre dans une petite casserole. Ajoutez l'huile restante ainsi que les piments. Portez à feu doux, le temps que le beurre fonde. Filtrez à travers une passoire. Laissez reposer.

Faites cuire les oeufs mollets: plongez-les dans une casserole d'eau bouillante et comptez 5 minutes à partir de la reprise de l'ébullition. Égouttez-les et rafraîchissez-les avant de les écaler. 

Rincez, séchez et hachez la coriandre. Concassez les graines de courge ou les noix. 

Versez du yaourt dans deux assiettes. Déposez un oeuf au centre. Parsemez de coriandre et de graines de courge. Arrosez le tout d'huile pimentée. Saupoudrez de sumac. Ajoutez une pincée de sel et de poivre sur l'oeuf. Servez avec du pain grillé.

Variante: vous pouvez remplacer la coriandre par de l'aneth.

Mon zaalouk d'aubergine

A.I.L.L.E.U.R.S. Voilà un mot qui me plaît. Chargé de promesses, de dépaysement, de rencontres, de découvertes. Ailleurs, avoir envie d'être très loin ou pas trop mais en tout cas pas à la maison. Et des ailleurs j'en ai eu quelques uns dans ma vie, des récurrents et des ponctuels. Ailleurs quand j'étais petit, c'était la Normandie, les vacances en liberté chez mes grands-parents avec ma cousine préférée, à faire les 400 coups dans la campagne. Après ça a été la Corse chez ma super amie Ananas, premières vacances sans famille, la liberté encore une fois était au programme. J'ai aussi trouvé mon ailleurs à Lyon chez ma copine Ciéline avec qui je parcourais cette ville magique à pied et à vélo. Aujourd'hui, mes ailleurs réguliers sont Paris et la Normandie où je me ressource, où je vis à 1000 à l'heure ou pas. Finalement qu'importe l'endroit pourvu que ce soit ailleurs. ET j'avoue que même lorsque je suis ailleurs, parfois je me sens attiré par encore d'autres destinations soit par la pensée, soit par la cuisine. Quand même en vacances le cuisinier rêve de voyages, il prépare un zaalouk d'aubergine. 


Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 kg d'aubergines
- 750 g de tomates
- 3 gousses d'ail
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 cuillère à café de 4 épices
- 1 bouquet de coriandre
- 1 cuillère à café de concentré de tomate
- 1 pincée de piment
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez et séchez les aubergines puis coupez-les en tranches (dans la longueur). Placez-les sur une plaque allant au four et badigeonnez-les d'huile à l'aide d'un pinceau de cuisine. Salez, poivrez et enfournez à 200ºC pendant 20 minutes environ. À la sortie du four, attendez quelques minutes puis coupez-les en cubes. Réservez.

Pelez et épépinez les tomates. Pelez et hachez les gousses d'ail. Rincez et séchez la coriandre. Faites revenir les tomates avec le concentré, les gousses d'ail et les épices pendant 5 minutes sur feu vif. Ajoutez alors les aubergines. Mélangez et poursuivez la cuisson pendant 15 minutes en baissant le feu. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Ajoutez les 2/3 de la coriandre. Mélangez. 

Servez le zaalouk chaud, tiède ou froid parsemé de la coriandre restante. Servez-le avec du pain pita ou tartinez-le sur du pain de campagne. 

Le saviez-vous? Le zaalouk est une sorte de caviar d'aubergines qui nous vient du Maroc. À découvrir tant que c'est la saison des tomates et des aubergines!

Et demain, après le Maroc, où le cuisinier vous emmènera-t-il? Pour le savoir,  passez dans Ma cuisine à moi!

Mon dukah

É.P.I.C.E.S. Ma première rencontre avec les épices, la cannelle forcément, basique dans la compote de pommes de ma maman! Le curry ensuite, une évidence! Les poulets au curry se sont succédés à un rythme effréné dans mes poêles pendant longtemps. Vinrent ensuite le curcuma, le cumin, le gingembre, la coriandre... Les épices entraient dans ma cuisine au fur et à mesure de mes découvertes culinaires dans les revues ou livres de recettes que j'ai commencé à acheter. Ras-el-hanout, Sumac, Garam masala... mes alliés de nombreuses recettes! Aujourd'hui, je peux le dire, je ne peux pas cuisiner sans ouvrir régulièrement mon placard à épices! J'en rapporte souvent de mes voyages. Parfois on m'en offre aussi. Je suis presque "spice addict" à tel point que dès que je vois le nom d'une épice que je ne connais pas, je cherche par tous les moyens à me la procurer. Alors quand le mois dernier j'ai vu un nom inconnu se répéter dans diverses recettes, j'ai mené mon enquête pour en savoir plus, et ça m'a mené en Egypte.  Quand le cuisinier continue son voyage culinaire ailleurs, il prépare un mélange d'épices venu d'Egypte: le dukah!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 6 minutes

Ingrédients pour un gros pot:
- 35 g de graines de tournesol décortiquées et non salées
- 65 g de noisettes entières
- 35 g d'amandes
- 4 g de graines de fenouil
- 25 g de graines de coriandre
- 40 g de sésame blanc
- 10 g de graines de cumin
- 6 g de poivre vert
- 20 g de sésame
- 4 g de cumin noir
- sel

Placez les noisettes et les amandes dans une poêle et faites-les dorer quelques minutes en remuant souvent. Laissez-les refroidir sur une assiette et placez-les dans le bol de votre mixeur.

Placez ensuite les graines de fenouil, de cumin et coriandre dans cette poêle. Ajoutez le sésame blanc et torréfiez-les quelques minutes, remuez et surveillez bien car c'est rapide. Laissez-les refroidir et ajoutez-les aux fruits secs.

Mixez par à-coups, on ne cherche pas à obtenir une poudre fine. 

Dans un mortier, écrasez le poivre vert. Ajoutez-le dans le mixeur avec le sésame noir, le sel et le cumin noir. Mixez rapidement juste pour que le tout se mélange.

Conservez votre dukah dans un grand pot en verre propre. 

La liste des ingrédients est peut-être un peu longue, mais ça vaut la peine de vous les procurer car le dukah est vraiment une merveille!

Variante:
Si vous aimez, vous pouvez ajouter 2 cuillères à café de paprika dans le mélange, à la fin lors du dernier mixage.

Et maintenant, on en fait quoi? Vous pouvez le déguster avec du pain que vous trempez dans de l'huile d'olive puis dans le dukah.

Et sinon, rendez-vous demain pour voir quelle idée j'ai eue...

Mes wraps au poulet pané

P.L.A.G.E. Ah la plage! Que de souvenirs! Et combien de moments présents encore. Les bords de la Manche quand j'étais petit, les plages du débarquement, l'eau verte et fraîche. La Méditerranée, en Corse, l'eau transparente et chaude. L'Atlantique, les vagues, le soleil qui se cache derrière les nuages entre Biarritz et Saint Jean de Luz. La Thaïlande, des plages de rêve, une eau turquoise et chaude. Un premier voyage très loin. L'Indonésie, entre Gili Air et Lombok. Le sable blanc. Les couchers de soleil à tomber par terre. Une idée du paradis? Et puis Barcelone bien sûr! Mon quotidien même si je n'y vais pas si souvent que ça. En tout cas la possibilité d'y être tous les jours existe. La plage où nous pouvons aller près de 6 mois par an. Si avant j'adorais y rester la journée entière à faire du pile/face, aujourd'hui (serait-ce à cause de mon grand âge?) quelques heures me suffisent. Ce que j'aime avant tout c'est cuisiner des petits grignotages pour le pique-nique du déjeuner ou du dîner à prendre sur le sable. Alors quand c'est l'heure de la plage, le cuisinier prépare des wraps au poulet pané!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 6 à 7 minutes

Ingrédients pour 4 wraps:
- 80 g de Dukah
- 1 oeuf
- 200 g de blancs de poulet en filets
- 4 pains plats libanais
- 1 avocat
- 6 tomates cerises
- 10 brins de coriandre
- 1 yaourt grec
- 1 citron vert
- sel, poivre
- huile d'olive

Rincez et séchez les tomates et la coriandre. Coupez les tomates en rondelles et hachez la coriandre. Pelez et dénoyautez l'avocat. Écrasez-le à la fourchette, ajoutez le jus d'un demi-citron vert. Salez, poivrez. Réservez.

Dans un bol, mélangez le yaourt grec avec quelques gouttes de jus de l'autre moitié de citron et une cuillère à café d'huile d'olive. Assaisonnez. Réservez.

Battez l'oeuf dans une assiette creuse Assaisonnez. Placez le dukah dans une autre assiette. Passez les filets de poulet dans l'oeuf battu puis dans le dukah en veillant à bien à le recouvrir uniformément. Placez-les au fur et à mesure sur une assiette. Faites-les cuire dans une poêle avec de l'huile d'olive pendant 6 à 7 minutes, retournez à mi-cuisson. Hors du feu coupez les filets de poulet en lanières.

Étalez de la purée d'avocat sur un pain, garnissez de poulet, tomates et coriandre. Ajoutez une cuillère à soupe de yaourt. Il ne vous reste plus qu'à rouler. Recommencez avec les autres pains. 

Mes bruschette aux tomates





I.T.A.L.I.E. Je crois que c'est un de mes pays préféré. Depuis ma première visite il y a 20 ans (ça nous rajeunit pas tout ça) à Gênes, jusqu'à aujourd'hui au milieu de la Toscane, dans le Chianti, l'Italie me fascine. Par son histoire, son art bien sûr mais surtout, surtout, par sa cuisine. J'aime la bouffe italienne. Je suis émerveillé de voir qu'avec trois ingrédients, on peut faire des plats sublimes! Moi qui ne suis pas très pâtes en général, je me surprends à en manger TOUS les jours, à la recherche de nouvelles idées (d'ailleurs j'en ai quelques unes dans ma valise pour le retour à Barcelone). Je trouve la cuisine italienne inspirante, magique. Et puis le pays est tellement beau! Bref, c'est à chaque fois (bon il y a une exception quand-même: Rome que je n'ai pas du tout aimé mais c'est une autre histoire) un bonheur de parcourir une nouvelle région. Je me sens ici un peu chez moi. Peut-être que j'ai été italien dans une autre vie (et Libanais dans une 3ème). Quand le cuisinier se laisse gagner par l'Italie, il prépare des bruschette aux tomates pour ses amis!


Préparation: 15 minutes


"Cuisson": 5 minutes


Ingrédients pour 6 personnes:

- 6 tranches de pain type campagne

- 5 tomates

- 4 tomates séchées (conservées dans l'huile)

- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

- 1 belle poignée de basilic

- 6 olives noires

- 1/4 de poivron jaune

- 1 petit morceau de parmesan

- 1/2 citron

- sel

- poivre du moulin


Rincez et séchez les tomates. Coupez-les en 4, épépinez-les puis coupez-les en petits dés que vous placerez dans un petit saladier. Hachez les tomates séchées et ajoutez-les aux tomates fraîches. Versez l'huile d'olive, assaisonnez. Mélangez et laissez reposer 15 minutes.


Rincez, séchez puis hachez le basilic. Ajoutez-en la moitié aux tomates. Rincez et séchez le poivron, coupez-le en tout petits dés. Détaillez le parmesan en copeaux.


Placez les tranches de pain sur une grille. Faites-les dorer sous le grill du four 2 minutes de chaque côté (surveillez bien car c'est très rapide). Répartissez les tomates sur le pain. Ajoutez quelques dés de poivron. Arrosez de quelques gouttes de jus de citron. Parsemez du basilic restant et de copeaux de parmesan. Déposez une olive noire sur chaque bruschetta. Donnez un tour de moulin à poivre avant de servir.


Mais quelles autres recettes italiennes, le cuisinier rapportera-t-il dans ses valises? Réponse très bientôt sur le blog!



Cecina toscana

V.O.Y.A.G.E.
Si vous me suivez un peu, vous savez que j'aime partir. Toujours prêt à faire ma valise pour aller ailleurs. Je n'ai jamais aimé revenir par contre m'en aller, j'adore! Même si c'est pour pas loin, j'aime! Le voyage, le départ, c'est la promesse de vivre autre chose que ce que je connais, un autre rythme, une autre ambiance, parfois une autre culture, d'autres habitudes alimentaires, d'autres horaires. Partir permet se s'oublier un peu, de s'ouvrir aux autres, de se remettre en question. Ce que j'aime le plus dans le voyage, c'est le moment où je laisse tomber le GPS (que de toute façon je ne sais pas lire), pour me laisser aller au hasard des rues, des envies. Me perdre pour mieux profiter. Et puis partir pour découvrir bien-sûr d'autres goûts, d'autres ingrédients. Je suis fan de la street food. Un de mes grands bonheurs culinaires, c'est de trouver un petit quelque chose à grignoter dans la rue. Ma dernière découverte, dans les rues de Florence, une belle couleur, une discussion sur le comment faire cette spécialité toscane. Et à peine rentré, forcément j'ai eu envie d'en refaire! Quand le cuisinier aurait voulu rester en Toscane, il y retourne dans son assiette en préparant une cecina!

Préparation: 10 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 125 g de farine de pois chiches
- 500 ml d'eau tiède (chauffée 30 secondes au micro-onde)
- 2 pincées de fleur de sel
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive (plus un peu pour la cuisson)
- 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
- poivre
- 2 branches de romarin
- 2 pincées de flocons de sel

Placez la farine de pois chiches dans un saladier. Ajoutez la fleur de sel. Versez l'eau petit à petit tout en mélangeant énergiquement avec un fouet. Vous devez obtenir une pâte sans grumeaux, sinon passez-la dans un chinois. Ajoutez les deux cuillères à soupe d'huile et le parmesan, mélangez une dernière fois. Elle est très liquide. Couvrez avec un film et laissez reposer pendant 2 heures.

Faites préchauffer votre four à 250ºC. Huilez une poêle de 28 cm de diamètre pouvant passer au four (ou un plat en fonte spécial pizza). Versez-y la pâte. Enfournez et laissez cuire 30 minutes. La cecina doit être bien dorée. 

À la sortie du four, poivrez généreusement. Parsemez de romarin haché (ou entier) et de flocons de sel.

Découpez-la en parts comme une tarte. 

Mes polpette (recette pour Amélia!)

CUISINER POUR LES AMIS.  Je crois que c'est comme ça que je suis tombé dans la cuisine. J'étais invité à dîner chez une copine. On devait apporter un truc chacun et j'avais fait un cake au jambon. Le meilleur de la Terre car c'était celui de ma maman (tiens d'ailleurs, il faudrait que je le refasse un de ces 4). Et de là, j'ai commencé à préparer des petits plats pour mes amis. Un peu plus tard, les années fac, tous les lundis, je déjeuner avec des amis. Et c'est moi qui cuisinais. Plus tard encore, l'IUFM, avec mes copines, on cuisinais à tour de rôle pour les autres. En fait c'est à mes amis que je dois de m'être lancé dans la cuisine. Dernière occasion: la Toscane. Pourtant, j'avais décidé de faire un faire un break culinaire. Mais à chaque fois c'est plus fort que moi, je ne peux pas résister, je me retrouve malgré moi avec une poêle, un couteau dans les mains et des idées plein la tête. Pour mes amis de vacances italiennes, j'ai déjà partagé avec vous mes Bruschette aux tomates. Quand le cuisinier continue son voyage culinaire en Italie, il prépare des polpette pour son amie Amélia. 


Préparation: 15 minutes




Cuisson: 30 + 25 minutes




Ingrédients pour 6 personnes:

Pour les boulettes:
- 600 g de viande de boeuf hachée
- 1 oignon
- 2 échalotes
- 2 gousses d'ail
- 1 brins de romarin
- 2 brins de thym
- 30 g de pain de la veille
- 20 g de lait
- 20 g de parmesan râpé
- 1 oeuf
- sel, poivre


Pour la sauce tomate:

- 1 gros oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 brins de basilic
- 3 cuillères à soupe d'huile
- 2 boîtes de tomates pelées
- sel, poivre


Préparez la sauce: pelez et hachez l'oignon et l'ail, faites-les suer dans une sauteuse avec 1 cuillère à soupe d'huile, sur feu modéré pendant 6 à 7 minutes. Versez les tomates avec leur jus. Portez à ébullition et baissez le feu. Laissez mijoter 25 minutes en remuant souvent. Salez, poivrez. Elle doit réduire. Hachez le basilic et ajoutez-le. Mixez finement. 


Pour les boulettes, pelez et hachez l'oignon, les échalotes et les gousses d'ail. Faites-les suer dans une poêle pendant 6 à 7 minutes. Ils ne doivent pas colorer. Laissez refroidir un peu. Pendant ce temps, placez le pain dans un bol, versez le lait dessus et laissez tremper. Rincez, séchez et hachez les herbes. Placez la viande dans un saladier. Ajoutez le mélange oignon/échalotes/ail, le pain essoré, l'oeuf et les herbes. Assaisonnez. Mélangez d'abord avec une fourchette puis avec les mains.


Préchauffez votre four à 180ºC. Humidifiez légèrement vos mains. Faites cuire une petite boule de pâte à la poêle. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Prélevez des portions de viande pour former des boules de la taille d'une grosse noix. Placez-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez et faites cuire 20 minutes. Les boulettes doivent être dorées. À la sortie du four, déposez-les dans la sauce tomate et poursuivez la cuisson 5 minutes. 


Servez vos polpette avec des pâtes fraîches, type tagliatelle ou spaghetti!

Mon curry de lentilles corail

Mon premier curry, c'était il y a 20 ans je crois (ça fait mal aux doigts d'écrire cette phrase!). À l'époque, je l'avais préparé du curry en poudre et de la crème fraîche... Que voulez-vous je suis normand d'origine et en Normandie, la crème c'est partout et tout le temps. Et puis K. a révolutionné mon monde en m'initiant au lait de coco. Ensuite les livres de cuisine aidant, j'ai découvert les épices, le curcuma, le cumin, le garam masala et le gingembre. Plus tard, la coriandre a fait une entrée fracassante dans ma cuisine. J'avais tous les éléments en main pour faire des curry dignes de ce nom. Loin très loin des sauces toutes prêtes que ma mère achetait parfois. Après avoir "currysé" le poulet pendant des années, aujourd'hui ce sont mes amis les légumes qui passent à la casserole. Pour ma recette végane du jour, les lentilles corail se sont incrustées dans la sauce.  Maintenant le cuisinier a un rêve: aller déguster un vrai curry en Inde pour se perfectionner! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 700 ml de lait de coco
- 300g de lentilles corail
- 300 g d'épinards frais
- 1 poireau
- 1 gros oignon frais
- 1 gousse d'ail
- 1 patate douce moyenne
- 1 pomme de terre moyenne
- 2 cuillères à café de curry en poudre
- 2 cuillères à café de curcuma en poudre
- 1 cuillère à café de gingembre moulu
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco
- 2 piments rouges séchés
- 3 feuilles de kaffir lime (ou de curry)
- feuilles de coriandre pour le service
- sel, poivre

Lavez les épinards plusieurs fois. Essorez-les puis hachez-les. Lavez et hachez le poireau. Pelez et coupez la pomme de terre et la patate douce en cubes pas trop gros. Pelez et hachez l'oignon et l'ail. Dans un bol, mélangez les épices en poudre avec 2 cuillères à café d'eau pour faire une pâte. Salez, poivrez. Réservez.

Dans une cocotte, faites suer la moitié du poireau et de l'oignon avec une cuillère à soupe d'huile pendant 5 à 6 minutes sur feu modéré. Ajoutez les épinards et poursuivez la cuisson jusqu'à ce que leur eau de végétation se soit évaporée. Salez, poivrez. Réservez.

Faites revenir le reste du poireau et de l'oignon avec 1 cuillère d'huile et la gousse d'ail sur feu modéré. Ajoutez la pâte d'épices. Mélangez pendant une bonne minute pour que les épices libèrent leurs arômes. Ajoutez alors les lentilles, la pomme de terre et la patate douce. Mélangez puis versez la moitié du lait de coco, ajoutez les feuilles de curry et les piments.. Portez à ébullition puis baissez le feu. Laissez mijoter 25 minutes en remuant souvent. Dès que le mélange s'assèche, versez du lait de coco. Salez, poivrez en cours de cuisson. Quand les lentilles sont réduites en purée, ajoutez les épinards et prolongez la cuisson 10 minutes. Retirez les piments et les feuilles avant de servir. Parsemez de feuilles de coriandre ciselées.

Vous pouvez accompagner votre curry de riz basmati.

Petit conseil: préparez ce plat le soir et laissez-le reposer jusqu'au lendemain. Faites-le réchauffer dans une casserole en versant un peu plus de lait de coco.