Mes bruschette aux tomates





I.T.A.L.I.E. Je crois que c'est un de mes pays préféré. Depuis ma première visite il y a 20 ans (ça nous rajeunit pas tout ça) à Gênes, jusqu'à aujourd'hui au milieu de la Toscane, dans le Chianti, l'Italie me fascine. Par son histoire, son art bien sûr mais surtout, surtout, par sa cuisine. J'aime la bouffe italienne. Je suis émerveillé de voir qu'avec trois ingrédients, on peut faire des plats sublimes! Moi qui ne suis pas très pâtes en général, je me surprends à en manger TOUS les jours, à la recherche de nouvelles idées (d'ailleurs j'en ai quelques unes dans ma valise pour le retour à Barcelone). Je trouve la cuisine italienne inspirante, magique. Et puis le pays est tellement beau! Bref, c'est à chaque fois (bon il y a une exception quand-même: Rome que je n'ai pas du tout aimé mais c'est une autre histoire) un bonheur de parcourir une nouvelle région. Je me sens ici un peu chez moi. Peut-être que j'ai été italien dans une autre vie (et Libanais dans une 3ème). Quand le cuisinier se laisse gagner par l'Italie, il prépare des bruschette aux tomates pour ses amis!


Préparation: 15 minutes


"Cuisson": 5 minutes


Ingrédients pour 6 personnes:

- 6 tranches de pain type campagne

- 5 tomates

- 4 tomates séchées (conservées dans l'huile)

- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

- 1 belle poignée de basilic

- 6 olives noires

- 1/4 de poivron jaune

- 1 petit morceau de parmesan

- 1/2 citron

- sel

- poivre du moulin


Rincez et séchez les tomates. Coupez-les en 4, épépinez-les puis coupez-les en petits dés que vous placerez dans un petit saladier. Hachez les tomates séchées et ajoutez-les aux tomates fraîches. Versez l'huile d'olive, assaisonnez. Mélangez et laissez reposer 15 minutes.


Rincez, séchez puis hachez le basilic. Ajoutez-en la moitié aux tomates. Rincez et séchez le poivron, coupez-le en tout petits dés. Détaillez le parmesan en copeaux.


Placez les tranches de pain sur une grille. Faites-les dorer sous le grill du four 2 minutes de chaque côté (surveillez bien car c'est très rapide). Répartissez les tomates sur le pain. Ajoutez quelques dés de poivron. Arrosez de quelques gouttes de jus de citron. Parsemez du basilic restant et de copeaux de parmesan. Déposez une olive noire sur chaque bruschetta. Donnez un tour de moulin à poivre avant de servir.


Mais quelles autres recettes italiennes, le cuisinier rapportera-t-il dans ses valises? Réponse très bientôt sur le blog!



Cecina toscana

V.O.Y.A.G.E.
Si vous me suivez un peu, vous savez que j'aime partir. Toujours prêt à faire ma valise pour aller ailleurs. Je n'ai jamais aimé revenir par contre m'en aller, j'adore! Même si c'est pour pas loin, j'aime! Le voyage, le départ, c'est la promesse de vivre autre chose que ce que je connais, un autre rythme, une autre ambiance, parfois une autre culture, d'autres habitudes alimentaires, d'autres horaires. Partir permet se s'oublier un peu, de s'ouvrir aux autres, de se remettre en question. Ce que j'aime le plus dans le voyage, c'est le moment où je laisse tomber le GPS (que de toute façon je ne sais pas lire), pour me laisser aller au hasard des rues, des envies. Me perdre pour mieux profiter. Et puis partir pour découvrir bien-sûr d'autres goûts, d'autres ingrédients. Je suis fan de la street food. Un de mes grands bonheurs culinaires, c'est de trouver un petit quelque chose à grignoter dans la rue. Ma dernière découverte, dans les rues de Florence, une belle couleur, une discussion sur le comment faire cette spécialité toscane. Et à peine rentré, forcément j'ai eu envie d'en refaire! Quand le cuisinier aurait voulu rester en Toscane, il y retourne dans son assiette en préparant une cecina!

Préparation: 10 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 125 g de farine de pois chiches
- 500 ml d'eau tiède (chauffée 30 secondes au micro-onde)
- 2 pincées de fleur de sel
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive (plus un peu pour la cuisson)
- 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
- poivre
- 2 branches de romarin
- 2 pincées de flocons de sel

Placez la farine de pois chiches dans un saladier. Ajoutez la fleur de sel. Versez l'eau petit à petit tout en mélangeant énergiquement avec un fouet. Vous devez obtenir une pâte sans grumeaux, sinon passez-la dans un chinois. Ajoutez les deux cuillères à soupe d'huile et le parmesan, mélangez une dernière fois. Elle est très liquide. Couvrez avec un film et laissez reposer pendant 2 heures.

Faites préchauffer votre four à 250ºC. Huilez une poêle de 28 cm de diamètre pouvant passer au four (ou un plat en fonte spécial pizza). Versez-y la pâte. Enfournez et laissez cuire 30 minutes. La cecina doit être bien dorée. 

À la sortie du four, poivrez généreusement. Parsemez de romarin haché (ou entier) et de flocons de sel.

Découpez-la en parts comme une tarte. 

Mes fleurs de courgette farcies

R.E.N.T.R.É.E. 
Demain, c'est la rentrée. Enfin celle des profs. Pour les monstres, il faudra encore attendre un jour de plus. La rentrée, le jour de l'année où j'ai le ventre qui se tort comme si je passais le BAC. Car oui le cuisinier n'est pas que cuisinier, il est aussi instit'. Et malgré les années, toujours la même appréhension à la veille de reprendre. Ce n'est la fin des vacances qui me retourne l'estomac c'est juste le trac de recommencer avec de nouveaux monstres. Je m'étais attaché à ceux de l'année dernière. À la fin, on finit par bien se connaître. Et puis PAF! (pas le chien) il faut les quitter et reprendre tout à zéro avec d'autres. Alors la veille du jour J on se demande si on sera à la hauteur, si on va réussir à les aider, si on va trouver les trucs qui vont les intéresser... Bref plein de questions dans la tête. Trop même. Heureusement que la cuisine est là pour m'aider à faire le vide de temps en temps. Allez il me  reste quelques heures de temps libre avant la reprise. Quand le cuisinier veut retenir les vacances encore un peu, il prépare des fleurs de courgette farcies!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 16 fleurs de courgette
- 300 g de ricotta
- 2 cuillères à café de miel d'acacia
- 2 brins de romarin
- 3 brins de thym
- 1 brin de sauge
- poivre du moulin
- sel
- huile de tournesol pour la cuisson

Rincez les fleurs. Délicatement, ôtez le pistil qui se trouve au centre sans percer les fleurs. Rincez, séchez puis hachez les herbes. 

Dans un saladier, mélangez la ricotta avec le miel et les herbes. Assaisonnez à votre goût.  À l'aide d'une cuillère à café, garnissez les fleurs avec ce mélange. 

Faites chauffer de l'huile dans une poêle. Quand elle est chaude, déposez-y quelques fleurs. Faites-les cuire sur feu modéré en les retournant pour qu'elles cuisent sur toutes leurs faces. À la sortie de la poêle, épongez-les sur du papier absorbant et faites-en cuire d'autres!
Mangez-les tant qu'elles sont chaudes.

Maintenant le cuisinier va faire son cartable... 

Mon cake polenta aux tomates rôties

C.A.K.E. L'autre jour, je vous parlais d'une histoire de cake au jambon, recette trouvée dans le cahier de cuisine de maman, un des premiers plats que j'ai faits seuls. Un classique pour moi pendant quelques années. J'en faisais pour toutes les occasions. Et puis j'ai commencé à mettre mon grain de sel dans la recette maternelle en ajoutant une pincée de ci, un soupçon de ça... Petit à petit la recette originale a disparu laissant place à ma version personnelle. Le temps passant, les cakes se sont espacés. Je n'en fais d'ailleurs plus très souvent, mon éventail culinaire s'étant élargi avec les années. Avec la reprise de l'école, mes journées sont bien remplies et le cake c'est pas mal pour une dînette sur un coin de table. J'allais reprendre la recette de maman, et mes yeux sont tombés sur un paquet de polenta encore fermé. Un flash! Quand c'est la rentrée, le cuisinier italianise son cake pour rester un peu en vacances.

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 30 + 45 minutes

Ingrédients:
- 100 g de farine
- 100 g de polenta 
- 4 oeufs
- 100 g d'huile d'olive + un peu pour les tomates et le moule
- 100 g de lait
- 300 g de tomates cerises
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 70 g de fromage de chèvre frais
- 80 g de parmesan
- 30 g de basilic frais
- 1 sachet de levure
- sel, poivre

Rincez et séchez les tomates. Pelez et hachez l'oignon et la gousse d'ail. Placez le tout sur une plaque. Arrosez d'huile, assaisonnez. Mélangez. Faites cuire dans votre four préchauffé à 200ºC pendant 30 minutes. Remuez à mi cuisson. 

Rincez, séchez et hachez le basilic. Taillez le parmesan en tout petits dés. Écrasez le fromage de chèvre. Battez les oeufs avec le lait et les 100 g d'huile dans un saladier. Assaisonnez (ayez la main légère sur le sel). Ajoutez la farine et la polenta. Mélangez vivement pour éviter les grumeaux. Ajoutez le basilic, le parmesan et le chèvre. Mélangez avec une spatule. Ajoutez ensuite les tomates (réservez-en quelques une pour la déco) et oignons. Mélangez. Enfin ajoutez la levure. Mélangez une dernière fois. 

Huilez et farinez un moule à cake (sauf s'il est en silicone). Versez-y la pâte. Enfournez à 180ºC. Laissez cuire 45 minutes environ. Vérifiez la cuisson en enfonçant une baguette au centre, elle doit ressortir sèche.  Laissez refroidir le cake dans le moule sur une grille pendant 10 minutes avant de le démouler. Attendez qu'il soit à température ambiante pour pouvoir le découper. 

Cake de polenta y tomates asados

Preparación: 25 minutos

Cocción: 30 + 45 minutos

Ingredientes:
- 100 g de harina de trigo
- 100 g de polenta 
- 4 huevos
- 100 g de leche
- 100 g de aceite de oliva (y un poco más para el molde y los tomates)
- 300g de tomates cherry
- 1 cebolla
- 1 diente de ajo
- 70 g de queso de cabra fresco
- 80 g de parmesano rallado
- 30 g de albahaca
- 1 sobre de levadura
- sal, pimienta

Limpiamos y secamos los tomates. Pelamos y picamos la cebolla y el diente de ajo. Lo ponemos todo en una bandeja de horno. Le echamos aceite de oliva. Salpimentamos y mezclamos. Ponemos al horno precalentado a 200ºC y dejamos cocer unos 30 minutos.

Lavamos, secamos y picamos la albahaca. Cortamos el parmesano a dados pequeñitos. Batimos los huevos en un bol grande con los 100 g de aceite y la leche. Salpimentamos (¡ojo con la sal ya que los quesos llevan bastante!). Después añadimos la harina y la polenta mezclándolo todo rápido. Añadimos los quesos y la albahaca. Mezclamos con una espátula. Añadimos luego los tomates (guardamos unos cuantos para el final) y la cebolla. Por fin añadimos la levadura y mezclamos una última vez. 

Vertemos la masa en el molde previamente untado de aceite y harina. Ponemos los tomates guardados encima. Ponemos el cake en el horno y lo dejamos cocer unos 45 minutos. Para asegurarnos de que esté cocido, ponemos un pincho en el medio del cake, si sale limpio es que el cake está listo, si no alargamos un poco el tiempo de cocción. 

Dejamos que se enfrie un poco el cake antes de sacarlo del molde.
Cuando está frío podemos cortarlo.

Mes croquetas à la purée

P.U.R.É.E. 
Voilà un plat qui devrait mettre tout le monde d'accord. La purée, c'est quand-même super bon! Évidemment je ne parle que de la version maison, laissant de côté les versions Moussetruc... Et bien figurez-vous que la purée chez moi, c'est comme les confitures: une histoire de famille. Je me souviens de la purée de ma mamie normande (la même qui m'a inspiré de me lancer dans la confection de confitures artisanales). Chez elle, la purée c'était avec le plat du dimanche et c'était à la fourchette. Il ne fallait pas lui parler de moulin à légumes. Et son truc à elle c'était de rajouter une échalote dans l'eau de cuisson des pommes de terre. Sa purée était onctueuse, à tomber! Quand j'ai commencé à cuisiner pour moi tout seul, la purée a bien sûr fait partie des premiers "plats" que j'ai faits. Instinctivement,  je n'ai pas utilisé de moulin à légumes. À l'époque j'avais oublié la technique de ma mamie mais je trouvais que la fourchette, ça le faisait bien! Un peu de beurre et de crème (enfin il faut ce qu'il faut, j'ai des racines normandes après tout!) et c'est le nirvana. C'est aussi mon plat réconfort quand je suis à plat ou peu malade. Quand le cuisinier recycle de la purée, il en fait des croquetas, Olé!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 15 et 1/2  croquetas:

- 300 g de purée
- 60/80 g de farine (quantité à adapter)
- 2 oeufs
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 30 g d'emmental râpé puis haché
- 40 g de parmesan
- 100 g de polenta
- sel, poivre
-  1Litre d'huile de friture

Sortez la purée du frigo un peu avant de commencer la recette. Mélangez-la avec un oeuf et la farine dans un saladier. Commencez par en mettre 60 g. Ajoutez le parmesan, l'emmental et l'origan. Poivrez généreusement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. La pâte obtenue ne doit pas être trop collante, sinon ajoutez de la farine. 

Cassez l'oeuf restant dans une assiette creuse, assaisonnez. Battez-le. Placez la polenta dans une assiette plate. Prélevez une portion de pâte d'environ 35 g. Façonnez-la en boudin. Passez-la dans l'oeuf battu puis dans la polenta. Renouvelez l'opération avec la pâte restante.

Faites chauffer l'huile dans une casserole. Pour vérifier si elle est assez chaude, plongez-y un petit bout de pain, si de fines bulles apparaissent, c'est bon. Faites frire les croquetas 4 par 4 pendant 2 à 3 minutes. Elles doivent être dorées. Récupérez-les avec une écumoire et épongez-les sur du papier absorbant. 

Elles sont à déguster tant qu'elles sont chaudes!

Mes toasts pomme/céleri

Aujourd'hui, je me replonge dans mes souvenirs des dimanches midi de mon enfance quand mon papa se préparait une salade de céleri branche. Un de ses péchés mignons. Je le voyais couper le céleri en tout petits dés, méticuleusement sous le regard admiratif de ma maman qui répétait qu'elle était incapable de couper aussi finement. En préparant cette salade, il se replongeait lui aussi dans ses souvenirs car cette salade, il la tenait de sa mère. À l'époque, je n'étais pas fan de la salade en question. Mais aujourd'hui, allez savoir pourquoi, c'est elle que j'ai eu envie de cuisiner en la revisitant à ma sauce pour la servir en apéro (mon père dégustait sa salade à la fin du repas). Parce que les recettes familiales sont comme les traditionnelles, j'aime bien y mettre mon grain de sel pour les réactualiser. Aujourd'hui, c'est samedi et c'est vegan au menu!

Préparation: 20 minutes

Pas de cuisson!

Ingrédients pour 4 personnes:
- 2 branches de céleri
- 3 pommes granny Smith Bio 
- 6 noix
- 1 citron
- 2 cuillères à café bombées de moutarde forte
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- huile d'olive
- sel, poivre

Lavez et séchez le céleri et les pommes. Coupez les branches et une pomme en brunoise. Arrosez avec quelques gouttes jus de citron. Cassez les noix et hachez les cerneaux, ajoutez-les au mélange précédent.

Dans un bol, mélangez la moutarde avec le jus d'un demi-citron. Ajoutez de l'huile d'olive tout en fouettant. Vous devez obtenir une vinaigrette très épaisse, un peu comme une mayonnaise. Salez, poivrez et ajoutez le curry. Versez la sauce petit à petit sur la salade en mélangeant bien. Vous ne mettrez pas tout, il faut que le tout se tienne un peu.

Évidez les pommes restantes, coupez-les en deux puis en tranches de 0,5cm d'épaisseur. Citronnez-les. Répartissez la salade sur les tranches de pomme. Décorez avec des feuilles de céleri hachées. Servez sans attendre.

Variante pas végane: vous pouvez ajouter des petits dés de parmesan dans la salade.